• Coraly Cox

BÉBÉ VEUT MARCHER

Aujourd’hui, nous allons parler des premiers pas de bébé. Nous l’avons vécu pour la première fois la semaine dernière et je dois avouer que j’étais super émue ! Vous m’auriez dit ça il y a quelques années, j’aurai explosé de rire… Qu’est-ce qu’on devient con quand on est parent…Enfin disons plutôt gaga, ça veut dire la même chose mais en plus mignon hein ! (Rires). Ça fait plusieurs mois que je m’intéresse à la marche de bébé et que je demande pleins de conseils à la pédiatre ! Je vous propose donc de vous faire un résumé de ses conseils !



1. LIBRE DE SES MOUVEMENTS

Plus un tout-petit peut se traîner par terre, ramper, marcher à quatre pattes, plus il aborde la marche facilement. Au moment du premier pas, il est plus sûr de lui car il a confiance dans ses capacités. Il a déjà appris à appréhender les distances, à contourner un obstacle, à découvrir les différentes matières, le parquet, le carrelage, etc.


2. NE LE CHAUSSEZ PAS TROP VITE

J’en parlais dans un précédent article mais en résumé, mieux vaut attendre pour les acheter et le laisser pieds nus… Il a besoin de bien sentir son appui au sol : le contact direct de sa voûte plantaire sur le sol lui permet de sentir de façon très précise et lui permet d’ajuster son équilibre.


3. MAIN DANS LA MAIN

Bébé est toujours plus rassuré lorsqu’il est tenu. Faites en sorte que votre enfant n'ait pas les bras trop relevés, ses mains ne doivent pas être plus hautes que ces épaules. Tentez, dès que possible, d'assurer seulement son équilibre, sans le tirer en avant et sans le retenir. Ce qu’on fait avec papa, c’est qu’on s’assoit par terre face à face, très près au début, puis on maintien Diego sous les bras et on l’incite à aller voir papa ou maman (celui qu’il a en face).

On recommence à plusieurs reprises tout en s’éloignant l’un de l’autre pour l’aider à faire plus de pas. S’il n’est pas très motivé par cet exercice mais qu’il veut marcher, nous nous baissons au maximum et plaçons nos avant-bras sous ses aisselles afin de simplement le maintenir et le laisser faire ce qu’il veut. Ça il adore mais nous moins car ça nous casse le dos ! (Rires). Après chaque enfant est différent ne l’oubliez pas.


4.  VARIEZ LES SUPPORTS

Une fois qu’il s’est lancé, Faites-le marcher sur le gazon, sur un matelas, sur du sable, etc. S’’il est confronté à des supports variés, son cerveau sera obligé de réajuster les mécanismes de l’équilibre. Petit à petit, ces ajustements deviendront automatiques.


5.  L’ENCOURAGER, L’ENCOURAGER, L’ENCOURAGER

Nous avons remarqué qu’à chaque fois qu’il essaie, on l’encourage et le félicite et il adore ça ! Ça le motive, il sourit et redémarre, très concentré ! Je pense sincèrement que le fait de l’encourager et le féliciter même s’il n’y arrive pas toujours est très bon pour lui donner confiance. Lorsqu'on imite une foule en délire pour l'encourager, il rebondit sur ses jambes et avance, pour nous montrer qu'il est déterminé ! C'est tellement drôle et mignon qu'on le boufferait ! 


6.  EVEILLER SA CURIOSITÉ

Etant donné qu’il adore jouer sur sa table d’activité, nous mettons souvent des jouets sur la table basse afin qu’il se lève et joue avec, tout en restant debout. Ça lui permet de prendre confiance en lui et de constater qu’il peut tenir debout tout seul et même se déplacer d’un canapé à la table et tout autour de la table basse. C’est comme ça qu’il a commencé et a pris confiance en lui.

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • coralycox
  • Pinterest Coraly Cox
  • Coraly Cox

© 2019 by Coraly Cox.