• Coraly Cox

BESOIN DES BRAS

Le passage obligatoire… Les bras rassurants de maman ! On nous en parle beaucoup mais je pense qu’on le comprend réellement lorsque ce moment arrive. Les avis sur ce sujet sont très divergents et je trouve intéressant d’en discuter. Au début, on trouve ça tellement mignon qu’on n’y prête pas attention mais quand bébé grandit, pèse plus lourd et demande les bras sans arrêt, ça devient un peu compliqué à gérer. Vous l’aurez compris aujourd’hui je vais vous parler du besoin des bras de bébé et comment je le gère au quotidien.



Je n’ai pas de solution magique mais disons que j’ai réussi à trouver quelques astuces qui fonctionnent avec mon fils. Il est vrai que d’un côté j’adore avoir mon fils dans les bras car je peux le câliner sans arrêt enfin du moins jusqu’à ce qu’il me tape pour me faire comprendre d’arrêter ! (Rires).

D’un autre côté, bébé commence à être lourd et à tendance à gigoter dans tous les sens ce qui est très inconfortable et très fatiguant pour maman.

Depuis qu’il a environ six mois, il demande les bras de plus en plus et aujourd’hui, a neuf mois, il a un besoin constant d’être dans mes bras.


Au début de la journée, ça va, c’est physiquement supportable mais vers midi, ça commence à être compliqué car en plus du poids, je n’arrive pas à avancer et faire tout ce que j’ai à faire. Heureusement pour moi, après la purée de midi, il dort presque deux heures donc j’ai un peu de répit (pour celles qui nous rejoigne, Diego ne dort que très peu la journée donc difficile de pouvoir avancer ! Rires).

Durant ces deux heures, j’en profite pour faire tout ce que je ne peux pas avec un bébé dans les bras. Ensuite, Diego se réveille et on repart de plus belle pour l’après-midi et ce jusqu’au bibi du soir généralement. Du coup, je joue beaucoup avec lui (en moyenne 5 heures par jour) et lorsque j’ai vraiment trop de choses à faire, j’ai trouvé la solution : je le mets dans le porte-bébé et on fait tout ensemble.


N’oublions pas qu’un enfant vient au monde avec un réflexe d’agrippement. La proximité physique avec l’adulte fait partie des besoins vitaux de bébé, comme manger et boire. La nature a bien fait la chose mais personne n'aurait pu imaginer que des millions d’années plus tard, des crèches et nounous existeraient et que les bébés n’auraient plus cette possibilité d’être dans les bras toute la journée, comme me l’a expliqué la pédiatre.

Contrairement aux idées reçues, un enfant ne s’habitue pas aux bras. Malgré tout, cette idée infondée est encore trop répandue alors qu’elle a été x fois invalidée par des recherches en psychologie de l’attachement. Il aurait été constaté que plus on répondrait aux besoins des bébés lorsqu’ils sont petits, plus ces bébés deviendraient autonomes vers un an.


Bref, le porte-bébé est la seule chose qui fonctionne bien avec lui donc on continue comme ça. Je me dis que lorsqu’il marchera, il sera beaucoup plus autonome et voudra de moins en moins les bras donc j’en profite un maximum aussi, avouons-le !

Lorsque je dois faire des choses où je ne peux pas avoir Diego avec moi, je le mets dans son parc avec une grande bouteille d’eau et là, je suis sûre d’être « tranquille » au moins dix minutes ! (Rires).


Lorsque j’ai besoin de mes bras pour notamment passer la serpillère et que Diego n’est pas du tout coopératif, j’ai trouvé une alternative au portage : la poussette ! Je le fais suivre partout avec moi pendant que je nettoie et je lui parle et lui montre tout ce que je fais et il adore donc pour le moment ça passe !

Ce n’est pas facile de jongler avec bébé et la maison (surtout quand on a en plus une lapine en liberté et un beagle POT DE COLLE qui est constamment en demande d’attention !) J’ai souvent l’impression d’avoir trois enfants tellement que nos animaux sont présents dans tout ce qu’on fait.


Contrairement aux idées reçues comme quoi les femmes qui restent à la maison ne foutent rien de leur journée, eh bien je vous défis de passer une journée complète avec votre bébé et de vous occuper de la maison ainsi que des animaux (si vous en avez) car une journée avec bébé est plus épuisante et stimulante que ce que les gens imaginent. Quand vous avez des animaux en plus c’est encore pire ! Alors je tire mon chapeau à ma mère, que je comprends aujourd’hui et surtout à toutes les mères au foyer, que ce soit momentané ou sur du plus long terme ! Vous êtes des Wonder Women !


Pour conclure, même si c’est contraignant et fatiguant, je réponds au maximum aux besoins des bras de mon fils, soit avec le porte-bébé, soit en le portant, soit en m’allongeant avec lui pour qu’il puisse se coller à moi ou soit en lui caressant les cheveux lorsqu’il stresse dans son lit et pour le moment, ça lui réussit car il ne demande pas plus les bras et je le trouve beaucoup plus apaisé qu’avant.

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • coralycox
  • Pinterest Coraly Cox
  • Coraly Cox

© 2019 by Coraly Cox.