• Coraly Cox

BILAN DES SIX MOIS DE BEBE

Déjà six mois… Le temps passe a une vitesse déconcertante mais c'est le jeu ! Chaque maman en profite différemment et c'est toute la beauté de l'amour inconditionnel que nous avons pour nos bambins. Le seul conseil que je peux vraiment donner c'est de profiter à fond car tous ces petits moments passés avec bébé que nous chérissons passent très vite. On découvre tous les jours un peu plus notre bébé et c'est une expérience merveilleuse que je souhaite à toutes les femmes. Il y a des moments plus difficiles que d'autres mais la joie et l'amour qu'apporte un enfant est tellement fort que l'on retient que le positif.




Selon moi, si on procède par ordre, le plus compliqué a été le retour de la maternité où ton cerveau explose tellement tu as d'inquiétudes ou de questions sans réponse et la peur d'avoir la vie d'un petit être entre tes mains. Passés les premiers jours et premières inquiétudes, on a commencé à prendre nos marques et tout roulait. Ne pouvant pas compter sur les pédiatres pour des conseils ou simplement répondre à nos interrogations, il faut bien se débrouiller par soi-même et heureusement qu'on l'a vite compris et que nous avons trouvé d'autres alternatives sinon nous serions encore dans l'ignorance et l'inquiétude.


Un autre moment compliqué a été de comprendre les pleurs de bébé. Une étape vraiment pas évidente mais avec volonté et amour on peut tout faire et nous y sommes parvenus ! (ouf)

Lorsqu'on a commencé à comprendre le fonctionnement de notre fils, nous nous sentions pousser des ailes, on ne va pas se le cacher hein ! On s'est dit "Trop bien on gère t'as vu ! Finalement ce n'est pas insurmontable, etc."

Bim, nouvelle difficulté : tu crois avoir trouvé un rythme et comprendre à 100% ton enfant et bien non ! Il grandit et évolue donc ses pleurs aussi alors on fait un reset et on recommence ! Si je devais comparer un premier enfant en bas âge à quelque chose ça serait sans hésitation à des montagnes russes ! (Rires) Et le moins que je puisse dire, c'est qu'il faut être bien accroché ! J'ai la chance d'avoir un mari qui m'aide et avec qui j'ai une forte complicité car ça nous a permis de passer tous ces moments de doutes, de stress, d'inquiétudes et de peur pour avancer vers le meilleur.


L'étape difficile qui a suivi a été le doublement des gencives… Hep toi là qui me lis, je ne veux pas te faire peur mais saches que tu n'es pas prête ! (Rires, ou pas) Voir ton enfant hurler pendant des heures sans pouvoir l'aider car presque rien ne l'apaise, c'est vraiment très difficile à supporter. Ça passe, certes mais ça revient ! Cette étape a vraiment été très compliquée pour moi car comme toutes les mamans, je ne veux pas voir mon enfant souffrir et se sentir impuissante fasse à ces foutues dents qui se préparent eh bien c'est dur. Mon fils a commencé a doublé ses gencives à trois mois et a percé sa première dent il y a peu. J'espère sincèrement que les prochaines seront moins douloureuses pour lui.

Voilà pour les étapes les plus compliquées, je vous ai fait un assez bon résumé je pense, ni trop stressant ni trop gonflant (rires). Chaque maman vit sa maternité à sa façon et je vous ai partagé la mienne.


Maintenant finissons sur une note beaucoup plus positive : découvrir son enfant et le voir grandir. Si un jour on m'avait dit à quel point c'est magique d'avoir un enfant, j'en aurai fait un plus tôt ! (Rires) Plus sérieusement, j'ai la chance de pouvoir profiter de mon fils tous les jours, d'être là quand il se réveille le matin, de faire une cession câlins et jeu, de lui préparer sa petite purée pour le midi, de jouer avec lui et lui faire découvrir de nouveaux bruits, de nouvelles sensations, de nouveaux jeux, etc. J'ai la chance de pouvoir lui donner sa purée et ses bibis la journée, de le bercer pour la sieste (quand il est fatigué, ce qui est très rare la journée ! Rires), de le voir sourire, rire, grandir, écouter, faire ses vocalises, le balader dans sa poussette, de le coucher le soir, etc. J'ai le bonheur d'avoir un petit ange très coquin mais très mignon qui ne pleure jamais donc forcément j'ai l'impression d'être dans un monde de bisounours ! (Rires)

Quand papa rentre, nous jouons tous les trois, parfois même tous les quatre avec le beagle ! Prendre le bain paraît peut-être anodin mais c'est un moment de bonheur que nous partageons tous les trois ! Enfin bref, tous ces petits moments qui remplissent de bonheur et d'amour une maman !

19 vues0 commentaire
  • coralycox
  • Pinterest Coraly Cox
  • Coraly Cox

© 2019 by Coraly Cox.