• Coraly Cox

BILAN DU PREMIER TRIMESTRE

Mis à jour : 21 sept. 2020

Je vous l’avais promis, le voici, le bilan du premier trimestre de ma deuxième grossesse ! Vous avez été nombreuses à me demander comment se passe cette deuxième grossesse rapprochée et quelles sont les différences entre ma première et cette deuxième grossesse.

Durant ma première grossesse, je n’ai pas eu de symptômes particuliers, je me sentais bien, surtout le premier trimestre. Mon ventre n’a commencé à se voir qu’au sixième mois et je n’ai changé de vêtement qu’à ce moment-là.

Pour cette deuxième grossesse, j’ai su que j’étais enceinte très rapidement (dès la deuxième semaine) car j’ai senti une énorme fatigue et les nausées sont arrivées de suite. Mon ventre est apparu dès le deuxième mois donc changement de garde-robe obligatoire ! Moi qui adore m’habiller classe ça a été vraiment dur de m’adapter si vite à mon nouveau corps …


Le plus désagréable aura été sans nul doute les nausées du matin au soir jusqu’à la fin du troisième mois de grossesse ! Franchement, je ne comprenais pas les mamans qui en ont eu mais maintenant que je l’ai vécu, je comprends totalement l’épuisement, les nerfs qui lâchent et l’humeur massacrante ! Je pense qu'il faut vivre les choses pour les comprendre. En tous cas, s’il y a bien une chose que je retiens de ce premier trimestre c’est l’épuisement. Je n’aurai jamais cru être si fatiguée et pourtant ça continue encore aujourd’hui… Je n’aurai jamais cru être essoufflée pour le moindre effort si tôt dans la grossesse et encore moins être à bout mentalement de ne pas pouvoir être aussi dynamique que je le suis habituellement. Je me demande dans quel état je vais finir à la fin de ma grossesse ! (Rires). Ah oui ! J’allais oublier… Depuis le début de cette deuxième grossesse j’oublie tout ! Je suis devenue Dory ! Moi qui suis toujours très organisée, carrée avec une excellente mémoire eh bien là… disparue la mémoire ! Je suis obligée de tout noter… Sauf que je perds les papiers où je prends mes notes donc maintenant je note tout sur le téléphone ! Et encore, je trouve le moyen de le perdre au moins une fois par jour, c’est exaspérant ! (Rires).

Le fait d’avoir un enfant en bas âge à m’occuper tous les jours n’aide pas mais nous voulons des enfants rapprochés donc on assume. Après je ne cache pas que c’est assez fatiguant mais c’est encore gérable. À voir au sixième mois de grossesse hein ! (rires).

Contrairement à ma première grossesse qui était assez inattendue, je me suis rapidement habituée à mon nouveau corps et au fait d’être enceinte. Je me sens beaucoup plus à l’aise dans mon corps que durant ma première grossesse. Je ne stresse plus par rapport à l’accouchement mais plus par rapport au fait que tout se passe bien le jour J. Nous ne sommes plus dans l’inconnue donc plus de stress pour les affaires de bébé, de la chambre ou encore des changements que cela engendrera. Pour résumer, je suis beaucoup plus sereine que lors de ma première grossesse.


La réelle différence entre le premier trimestre de ces deux grossesses c’est l’obstétricien. Celui qui a suivi ma première grossesse était un homme glacial, désagréable, sans aucune empathie mais avec une sacrée réputation qui s’est avérée juste le jour J où il a excellé. Donc je n’ai rien à ajouter. En revanche, pour cette seconde grossesse, je n’ai pas eu de chance car ce fameux obstétricien est parti à la retraite en début d’année et je suis tombée sur une femme complètement naze (et encore je suis très polie). Elle est froide, aucune empathie, hautaine, n’écoute rien de ce qu’on lui dit. Lors de notre premier rendez-vous elle m’a sorti dès le début « je ne comprends pas pourquoi vous êtes là étant donné que je ne fais plus les accouchements ». Je lui ai alors répondu du tac au tac « Eh bien voyez avec votre secrétaire car lorsque j’ai appelé pour avoir un rendez-vous pour un suivi de grossesse et accouchement elle m’a confirmé que vous faisiez les deux et qu’il n’y avait aucun souci. Du coup, que dois-je comprendre ?» Elle m’a répondu alors « Ah bon, je verrai ça avec elle ne vous inquiétez pas. Du coup, je vous propose de vous suivre jusqu’à votre septième mois de grossesse et après vous basculerez avec un de mes collègues. » Bref sans commentaire. Ensuite elle m’a rabaché une dizaines de fois de ne pas me faire d’illusions concernant cette grossesse, que les premiers mois sont toujours très compliqués, qu’il y a un gros risque de fausse couche bla bla bla. Je suis sortie de ce rendez-vous écoeurée.

Elle prend des notes mais est incapable de les retenir donc à chaque rendez-vous je dois répéter les mêmes choses, elle ne m’a fait aucun contrôle du col ni prise de tension depuis qu’elle me suit (je suis dans mon quatrième mois de grossesse et je la vois tous les mois). Elle est incapable de me dire le sexe du bébé et m’a dit mot pour mot « je suis nulle pour faire une estimation du sexe donc je préfère ne rien dire ». Elle a changé 3 fois de date de terme car elle n’était pas sûre, etc… Je préfère m’arrêter là car je pense qu’il y a suffisamment de matière pour se faire un beau portrait de l’incompétente qui me suit.


Vous vous doutez donc bien que j’ai voulu changer de suite d’obstétricien mais malheureusement avec le Covid, tous ses collègues sont complets et je me retrouve sans suivi jusqu’en septembre si je la laisse tomber… Bref pour le moment c’est un peu compliqué mais je suis sûre que je vais trouver très vite une solution car je ne veux plus jamais revoir cette femme incompétente.


Pour conclure, le premier trimestre de ma première grossesse et celui de ma deuxième diffère complètement. À voir pour le second trimestre mais je sens que je n’ai pas fini d’être surprise ! (rires).

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • coralycox
  • Pinterest Coraly Cox
  • Coraly Cox

© 2019 by Coraly Cox.