• Coraly Cox

ETRE UNE FEMME EN 2020

Mis à jour : 26 mars 2020

Être une femme… Bien que les mœurs évoluent petit à petit, ce n’est pas une chose facile, même de nos jours.


On a beau être en 2020, je trouve que le rôle de la femme est vraiment très réducteur. Je ne rentrerai pas dans le mélo mais je trouve ça alarmant d’être jugée en permanence sur notre physique, notre travail, notre rôle de mère, notre devoir envers notre famille, etc. Les hommes sont beaucoup plus tranquilles et ne se rendent pas comptent de ce que la société attend de nous et ce que nous devons être capable de faire… Nous devons jongler entre le boulot, les enfants, la maison, les courses, le repas et trouver le temps de s’occuper de nous mais tout ça c’est normal, oui oui c’est tout à fait normal ! Eh bien non ! Effectivement nous pouvons faire tout ça, avec une bonne organisation mais ce n’est pas une obligation ni un devoir.


Il est temps que les mentalités changent et évoluent car oui, les femmes peuvent avoir des responsabilités au travail surtout quand on voit ce dont nous sommes capables de gérer à la maison. Oui, nous pouvons rester à la maison à s’occuper de nos enfants sans passer pour des fainéantes car les hommes ne se rendent absolument pas comptent du travail que c’est. Ils devraient faire ne serait-ce qu’une journée en immersion pour comprendre et encore !


La femme cuisine donc elle doit savoir faire des repas équilibrés pour tout le monde tout comme de bons desserts maison… Alerte info ! Eh bien non, toutes les femmes ne savent pas cuisiner ou n’aiment pas forcément ça et ce n’est pas une obligation !!!



Une femme doit savoir recevoir donc faire le ménage, ranger, cuisiner, mettre la table, faire le service, gérer les enfants, ranger et nettoyer une fois les invités partis. En soi, nous pouvons le faire, nous le faisons, mais nous ne sommes pas obligées, le partage des tâches existe !

Comme dirait mon beau -frère « je suis pour le partage des tâches : je salie et tu nettoies ! » Ceci est bien évidement une blague mais ça reflète bien l’image qu’ont les hommes de la femme.



Vous êtes une femme et vous postulez à une offre d’emploi ? Bon courage ! Les attentes de la société : vous devez être présentable soit très bien habillée sinon ça bloque (c’est vrai que la tenue vestimentaire reflète les capacités d’une personne…), vous devez être belle et bien apprêtée (ah oui c’est la base, il faut que votre chef est plaisir à vous voir et que vous plaisiez à la clientèle…), vous devez être intelligente mais pas trop pour ne pas prendre la place de quelqu’un, vous devez être multi-tâches sinon aucun intérêt, vous devez être cultivée pour le poste en question (oui oui c’est très important peu importe le poste…), vous ne devez pas avoir d’enfants sinon vous ne serez pas fiable pour votre travail (c’est vrai que les femmes n’ont pas le don inné de savoir faire plusieurs choses à la fois…)


Vous allez faire vos courses avec votre enfant qui se met à pleurer pour X raisons et vous le laissez pleurer car rien ne l’a calmé après plusieurs tentatives ? Mais quelle mauvaise mère. Vous grondez votre enfant car il fait un caca nerveux, peu importe la raison ? Vous êtes une mère indigne. Vous refusez de lui acheter le jouet qu’il a repéré ? Quelle honte ! Vous lui donner une fessée car il a été insupportable toute la journée ? Mais appelez les services sociaux, cette mère est folle ! Toujours plus !!!



En revanche, si c’est un homme, dans chacune des situations ci-dessus, tout est normal, il fait de son mieux le pauvre papa, d’ailleurs où est la maman ? Sa place est aux cotés de son mari et de ses enfants…



Je pense que les gens oublient que nous ne sommes que des êtres humains et que personne n’est parfait. Je vous l’accorde la fessée est un sujet très mitigé et tabou mais il me semble que nous en avons tous pris une au minimum une fois dans notre vie et nous n’en somme pas mortes donc arrêtons les extrêmes en parlant de traumatismes.


Pour vous donner une anecdote parmi tant d’autres que j’ai en stock au travers de ma propre expérience comme celle de proches, un poste se libérait dans mon entreprise et sur les profils qui ont postulés en interne, seuls trois ont été retenu. Sur les trois, deux femmes et un homme. Les deux femmes avaient beaucoup plus d’expériences, de compétences et d’ancienneté que l’homme et qui, d’après vous, a eu le poste ? Attention suspense de malade… Eh bien c’est l’homme ! Pourquoi ? Tout simplement parce que ce poste convient mieux à un homme (RH). Je vous laisse imaginer l’engouement qui a suivi cette réponse mais ça ne suffit pas, la direction s’en fou et nous devons faire avec… Est-ce normal pour autant ? NON.


Un homme sort en jogging dans la rue ? C’est normal il doit être sportif ! Vous sortez dans la rue en jogging sans être apprêtée (maquillée ou un minimum coiffé) ? Oula, elle ne prend pas soin d’elle ou elle ne travaille probablement pas.




Nous sommes ouverts au monde au travers des réseaux sociaux et des médias et pourtant, nous sommes plus fermés, plus bourreaux, plus méchants, plus divisés, plus accusateurs, plus moralisateurs, et plus seuls que jamais. Nous avons perverti nous-même cette ouverture au monde au travers d’internet. « La liberté d’expression » : Plaît-il ? COMPREND PAS !


Le moindre mot ou phrase est épié ou jugé puis fait débat et s’ensuit des insultes et une fermeture totale d’esprit… Alors je vous laisse imaginer l’image de la femme dans cette société étriquée et bourrée de préjugés… et ça commence dès le plus jeune âge : les bébés filles portent du rose et les bébés garçons du bleu. Les petites filles ont les Barbies (aux formes parfaites selon les dictats de la mode), les petits garçons ont des voitures puis en grandissant, les garçons ont des ateliers de bricolages alors que les filles ont une cuisinière/dinette tout équipée… Il y a tellement d’attentes envers la femme, c’est incroyable quand on y réfléchit bien !





Je vous vois arriver là à vous dire « elle doit être complexée, grosse, moche et seule celle-là ! » Eh bien détrompez-vous, je ne suis pas complexée, je fais partie de la norme, je m’accepte telle que je suis, je suis mariée à mon meilleur ami qui est toujours là pour moi et m’appuie au quotidien, j’ai un enfant, un chien, un lapin et je suis très heureuse !


CONCLUSION


Le problème aujourd’hui c’est qu’à force de nous marteler depuis le plus jeune âge que la femme doit être belle et longiligne avec de belles formes, qu’elle doit savoir cuisiner, coudre, s’occuper de sa famille et de sa maison, qu’elle n’est pas capable d’avoir de responsabilités au travail car elle est peu fiable par rapport à sa famille, nous finissons par le croire et au fond de nous, nous sentons une culpabilité quand nous ne faisons pas ce pour quoi nous sommes « naît ». C’est dommage de culpabiliser car les mœurs évoluent et il faut que nous aussi nous évoluons et que l’on arrête d’accepter toute cette pression autour de notre rôle de femme. Le changement n’est pas pour maintenant mais un jour nous arriverons à enlever ces préjugés ancrés autour des femmes.

En tous cas, je maintien que nous sommes capables de soulever des montagnes, de s’occuper de notre famille aussi bien que de notre travail et nous sommes belles, peu importe la taille, la couleur ou encore le poids, nous sommes fortes et nous devons être fières car nous sommes des Wonder Women !



1,111 vues0 commentaire
  • coralycox
  • Pinterest Coraly Cox
  • Coraly Cox

© 2019 by Coraly Cox.