• Coraly Cox

VIE DE PAPA

Être papa… Une grande étape dans la vie d’un homme ! A l'occasion de la fête des pères, j’ai décidé de demander à mon cher mari de mettre la main à la patte pour cet article et de me dire son ressenti et son vécu sur ma grossesse jusqu’au trois mois de notre enfant car c’est important aussi d’avoir le ressenti du papa car sans lui, nous n’aurions pas eu bébé, ne l’oublions pas !


COMMENT A-T-IL VECU MA GROSSESSE ?

Monsieur était ravi lorsqu’il a appris ma grossesse mais il ne réalisait pas vraiment. Il lui a fallu quelques jours pour prendre conscience de cette nouvelle aventure qui commence et que nous prenions en cours de route. La peur de l’inconnu l’a frappé et inquiété une bonne partie de la grossesse, le tout mêlé à une joie infinie.

La première étape qui concrétisait cette grossesse était la première échographie où nous avons vu pour la première fois notre bébé. Une vague d’émotions nous a envahi et comblé de joie. Ce fut un moment de partage intense et de télépathie extrême entre Monsieur et moi.

Lorsqu’est venu le temps d’annoncer ma grossesse à nos parents respectifs, Monsieur a rigolé lorsqu’ils ont réalisé qu’ils prenaient le grade de grands-parents !

Monsieur a été très ému lorsque nous avons appris le sexe de notre bébé : a boy ! Nous étions aux anges car nous voulions, certes, un bébé en bonne santé mais aussi nous espérions sincèrement que c’était un petit gars !

Le reste de la grossesse s’est bien passé pour lui et s’est intensifié en organisation et en ménage ! Eh oui, j’ai eu une sciatique au bout du cinquième mois qui m’a beaucoup handicapé puis je me suis fêlée une côte donc Monsieur a dû prendre le relais à la maison et s’occuper de moi.


Son ressenti : assez fatiguant par manque d’habitude mais la sensation que tout soit à sa place et nettoyé était agréable. Monsieur était content de s’occuper de moi car ça lui a permis de se sentir vraiment impliquer dans la grossesse et de se sentir utile. Non, non, je ne l’ai pas menacé avec un flingue pour qu’il dise ça, il est vraiment sincère ! (rires)

A vrai dire, je l’avais prévenu dès que j’ai su que j’étais enceinte qu’avec les hormones je risquais d’être insupportable et que ça serait très dur pour lui jusqu’à l’accouchement mais en réalité la grossesse n’a pas vraiment eu d’influence sur mon humeur donc j’étais relativement calme et douce ! Ce qui explique pourquoi il a apprécié s’occuper de moi je pense ! (rires)

Heureusement pour lui, niveau nourriture, je n’ai eu aucune envie pendant la grossesse du coup, pas de stress d’aller me chercher un mcdo à minuit pour monsieur ! (rires)


Lors des préparatifs à l’arrivée de bébé, le futur papa s’inquiétait de savoir si bébé ne manquera de rien, si sa chambre était bien équipée, s’il allait être un bon père, si nous allons arriver à gérer un bébé mais ses doutes se sont dissipés lorsque nous avons fait les cours de préparation à l’accouchement.

Lorsque les affaires de bébé sont arrivées, petit à petit, il réalisait qu’il allait devenir papa et que la date approchait de plus en plus. Une fois les vêtements achetés, il réalisait la taille qu’allait faire notre bébé et c’était incroyable et une joie immense.

Diego commençait à se manifester dans mon bidou et les premiers coups que papa ressentit était un moment de joie intense car il pouvait enfin sentir son fils.


L’ACCOUCHEMENT

Lorsque le jour J est arrivé, Monsieur était à la fois surexcité mais également inquiet pour moi. Il est resté le plus rassurant possible et très présent. Il a été au top de A à Z. Petit moment de panique lorsque les contractions se sont intensifiées car il avait peur que je ne supporte pas la douleur et qu’il y ait des complications. Lorsque j’étais dilatée à 7 et que je me voyais littéralement mourir, j’ai demandé la péridurale mais le temps de la préparation et de la pose, Monsieur s’est vraiment inquiété et ressentait de la peur et de l’impuissance face à cette souffrance.

L’effet de la péridurale a été bénéfique pour lui comme pour moi car je me suis détendue et apaisée du coup, Monsieur aussi. Malheureusement ce fut de courte durée car j’ai mal réagi à la péridurale et je me sentais vraiment mal et bébé aussi, du coup, rebelote, Monsieur s’est inquiété pour moi et surtout pour la santé du bébé.

Le moment fatidique de la poussée est arrivé et Monsieur était prêt comme jamais ! Il a su me motiver et me rassurer ce qui a permis à notre petit Diego de sortir très rapidement ! Il ressentait de la fierté pour le travail que je venais d’accomplir et était aux bords des larmes de rencontrer notre fils ! Nous réalisions à peine que ça y est, tout était réel, Diego était enfin là ! Monsieur était ému, tellement ému qu’il ne lâchait plus son fils.


LES PREMIERS JOURS A LA MAISON

Papa s’est senti bizarre, une sensation étrange d’avoir un petit être avec nous mais avant tout une grande joie. Les premiers jours étaient assez stressants car la peur de mal faire ou de ne pas savoir l’envahissait mais il a réussi à prendre le rythme très rapidement, pas le choix de toutes façons.

Mettre en pratique tout ce que l’on avait appris pendant la grossesse était bien mais nous avons surtout appris au jour le jour, sur le tas. Heureusement que nous étions deux car c’était plus rassurant, selon Monsieur. Nous étions submergés par tout ce qu’impliquait d’avoir un enfant, d’être parent. Papa se demandait s’il allait y arriver et tenir le coup sur du long terme.

Au fil des semaines, papa était de plus en plus à l’aise avec Diego et tout commençait à se mettre en place, notre quotidien, notre nouvelle vie à trois.


LE RETOUR A LA REALITE = LE BOULOT

Honnêtement, papa n’avait pas du tout envie de revenir au boulot. Il avait la sensation d’avoir abandonné sa petite famille et se sentait mal mais il faut bien travailler… Après, il était fier et heureux d’avoir passé le cap d’être papa et de pouvoir le partager avec ses collègues.

LE QUOTIDIEN

Aujourd’hui Diego à plus de trois mois et notre routine s’installe petit à petit. Papa commence à être rodé et le rythme est pris. Il est heureux car il comprend de mieux en mieux son fils et il profite de chaque moment avec lui. Nous sommes heureux de le voir grandir un peu plus chaque jour et de partager tous ces moments de bonheur avec lui.

29 vues0 commentaire
  • coralycox
  • Pinterest Coraly Cox
  • Coraly Cox

© 2019 by Coraly Cox.